Les après-midi de la justice : « La justice et la crise : la justice en crise? »

Le CRDP, dans le cadre de son cycle de conférences dénommé Les après-midi de la justice, vous invite à la conférence « La justice et la crise : la justice en crise? ».

Depuis 2020, la pandémie du Coronavirus a engendré ou aggravé un certain nombre de crises, qu’elles soient sanitaires, économiques, touchant les systèmes d’éducation, de santé, de justice, etc. Toutefois, la crise est aussi un levier pour le changement, pour penser autrement, agir différemment.

Quelles qu’en soient l’origine et les conséquences, la crise vient confronter, agrémenter, innover la réflexion sur la justice. Cette conférence sur la « justice et la crise » tentera de démontrer les liens complexes entre les deux notions dans une perspective symbolique, institutionnelle et pratique et dans une approche prospective.

Conférencier(ère)s

Anick MEUNIER

L’éducation en art, la muséologie et la crise

Anik Meunier, est actuellement professeure titulaire en muséologie et en éducation à l’UQAM où elle dirige le groupe de recherche sur l’éducation et les musées (GREM-www.grem.uqam.ca).

Elle s’intéresse au champ des médiations culturelles, plus précisément à l’analyse des pratiques professionnelles des acteurs, aux méthodes qu’ils mobilisent et à leurs effets sur les différentes catégories de publics, notamment les médiations mises en œuvre dans le patrimoine et les musées aussi connues sous le nom d’éducation muséale.

Elle conduit ses travaux de recherche dans différents musées au Québec, en France et en Belgique. Elle est membre du comité de rédaction de la revue scientifique française Culture & Musée et co-dirige la collection Culture & Publics aux Presses de l’université du Québec (PUQ) avec Jason Luckerhoff de l’UQTR. Anik Meunier agit également à titre de référent scientifique et de formatrice auprès des professionnels de la muséologie québécois, français et wallons respectivement pour la Société des musées québécois (SMQ), l’Office de coopération et d’information muséographique (OCIM), France et Musées et Société en Wallonie (MSW), Belgique. Elle est aussi professeure associée et invitée dans d’autres universités au Québec et en Europe (Belgique, Espagne) où elle enseigne, conduit et encadre des recherches.

Corinne GENDRON

La responsabilité sociale et environnementale des entreprises, la justice et la crise

Corinne Gendron est professeure titulaire au Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale de l’ESG-UQAM, où elle dirige plusieurs programmes de recherche interdisciplinaire.

Spécialisée en gouvernance économique, en développement durable et en responsabilité sociale, Corinne Gendron a contribué à travers ses nombreux travaux à la recherche sur le processus d’institutionnalisation des mouvements sociaux, à l’acceptabilité sociale et plus récemment aux dimensions sociales de la transition numérique et de l’intelligence artificielle. Ses recherches s’intéressent à la structuration des mécanismes de gouvernance dans l’économie numérique et à la participation publique dans sa dynamique de régulation.

Corinne Gendron préside les conseils scientifiques de l’INERIS et de l’IFSTTAR en France, en plus de siéger sur le comité consultatif du projet I-Site FUTURE sur la ville intelligente. Elle est également membre du conseil scientifique de ENGIE, qui s’intéresse notamment à l’internet énergétique ainsi qu’à la gestion des données massives et à l’intelligence artificielle. Enfin, elle est vice-présidente du conseil d’administration de Communautique. Régulièrement sollicitée pour son expertise au Québec et à l’étranger, elle a participé à plusieurs commissions parlementaires, notamment sur le plan et la stratégie de développement durable du Québec, a été membre du comité de l’évaluation environnementale stratégique sur les gaz de schiste, et est commissaire au BAPE depuis 2011. Elle a également été titulaire de la Chaire de responsabilité et développement durable de 2002 à 2017.

Au cours de sa carrière, Corinne Gendron a remporté de nombreuses récompenses et distinctions pour ses réalisations. Elle a été élue membre de l’Académie française des technologies en 2014 et nommée Chevalier de la Légion d’honneur en France en 2015.

Sébastien JODOIN

L’impact de la crise sur l’inclusion des personnes handicapées

Sébastien Jodoin est un Professeur adjoint à la Faculté de droit de l’Université McGill et est le titulaire de la Chaire de recherche du Canada (niveau 2) sur les droits humains et l’environnement. Il est également un membre du Centre de McGill sur les droits humains et le pluralisme juridique et un membre associé de la Max Bell School of Public Policy et de l’École d’environnement de McGill. Sa recherche porte principalement sur deux grandes thématiques: la relation entre les droits humains et les efforts visant à résoudre des problèmes environnementaux complexes et les processus juridiques et politiques pouvant mener à des solutions effectives et équitables à la crise climatique.

Prof. Jodoin est l’auteur de Forest Preservation in a Changing Climate: REDD+ and Indigenous and Community Rights in Indonesia and Tanzania (Cambridge University Press, 2017) et le co-directeur du Routledge Handbook of Human Rights and Climate Governance (Routledge, 2018). Ses travaux ont été cités par le Groupe international d’experts sur le climat et le Haut-Commissaire des Nations Unies sur les droits humains. Il est régulièrement sollicité pour agir comme consultant auprès de nombreuses organisations internationales et non-gouvernementales, dont la Banque mondiale, le Climate Development Knowledge Network, le Climate Land Use Alliance, le Forum des Fédérations, l’Organisation internationale du droit du développement, le Programme des Nations Unies pour l’environnement et le World Future Council.

Ancien boursier de la Fondation Trudeau, Prof. Jodoin détient un Ph.D. en études de l’environnement de l’Université Yale, un M.Phil. en relations internationales de l’Université de Cambridge, un LL.M. en droit international de la London School of Economics et un B.C.L. et LL.B. de l’Université McGill. Avant de se joindre à l’Université McGill, il a travaillé à la section canadienne d’Amnistie internationale, aux Tribunaux pénaux internationaux des Nations Unies pour le Rwanda et l’Ex-Yougoslavie, au Centre de droit international du développement durable et au Centre canadien pour la justice internationale.

Jean-Frédéric Morin

L’impact de la crise sur le design et l’interaction des intitutions internationales

Jean-Frédéric Morin est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et professeur titulaire au Département de science politique de l’Université Laval.

Avant de s’établir à Québec en 2014, Il fut professeur de relations internationales à l’Université libre de Bruxelles de 2008 à 2014, et chercheur à l’Université McGill de 2006 à 2008.

Les recherches actuelles de Jean-Frédéric Morin portent les institutions internationales, et plus particulièrement sur leur design, leurs interactions et leur diffusion dans le domaine du commerce, de l’environnement, de l’investissement et de la propriété intellectuelle.

Durant le premier mandat de sa chaire (2014-2019), Jean-Frédéric Morin a publié 10 ouvrages (monographies, manuels, et ouvrages collectifs), 28 articles scientifiques, 14 chapitres, et 10 notes politiques. Durant la même période de cinq ans, il a dirigé 13 doctorants et prononcé une soixantaine de conférences dans une douzaine de pays.

Les travaux de Jean-Frédéric Morin ont été publiés dans des revues telles que International Studies QuarterlyReview of International OrganizationsEuropean Journal of International RelationsGlobal Environmental Politics, et Review of International Political Economy. His publications have appeared in journals such as International Studies QuarterlyEuropean Journal of International Relations, Review of International Organizations, International InteractionsGlobal GovernanceGlobal Environmental Politics, and Review of International Political Economy. Plusieurs de ses publications peuvent être téléchargées à partir du site www.chaire-epi.ulaval.ca.

Modérateur

Pierre-Emmanuel MOYSE

Pierre-Emmanuel Moyse est professeur à la Faculté de droit de l’Université McGill et directeur sortant du Centre des politiques en propriété intellectuelle. Il est le fondateur et l’éditeur de la série sur l’Innovation et la Concurrence aux Éditions Thémis et il dirige le Jurisclasseur Propriété Intellectuelle au Québec aux éditions LexisNexis.

Le professeur Moyse effectue des recherches sur les coûts sociaux et juridiques de l’innovation et étudie le rôle que joue la propriété intellectuelle dans le discours du droit fiscal, du droit du travail et du droit du commerce. En 2014–15, il a enseigné un nouveau cours sur le droit de l’innovation à la Faculté de droit Buchmann de l’Université de Tel Aviv et a été chercheur invité à l’Université Paris II Panthéon-Assas et Paris XI. In 2015, il a créé un nouveau cours novatif intitulé « IP in the Making » en collaboration avec Patrimoine Canada et Innovation, Sciences et Développement économique Canada, qui vise à initier les étudiants de 3e et 4e année à l’art et à la science des politiques publiques.

Le professeur Moyse enseigne la propriété intellectuelle, le droit commercial, le droit de la propriété et la preuve en droit civil. Comme avocat, agent de marque déposée et expert, il est fréquemment invité à intervenir et à plaider devant les tribunaux. Il a plaidé avec succès la cause Euro-Excellence c Kraft Canada devant la Cour suprême du Canada en 2007, l’une des décisions les plus importantes des dernières années en droit de la propriété intellectuelle.

Une attestation de participation, représentant 1 heure et 30 minutes de formation continue, sera transmise par courriel aux avocat.e.s et aux notaires ayant complété le formulaire de présence. Un délai de 10 jours est requis pour la réception de l’attestation. Pour participer à la conférence et recevoir cette attestation, il faudrait s’inscrire en cliquant ci-dessous.

Si vous désirez prendre part à cette conférence sans recevoir l’attestation de participation (pas d’inscription requise), cliquez ICI au moment de la conférence.

Ce contenu a été mis à jour le 27 avril 2021 à 12 h 40 min.