Les écoles du savoir

Le Cente de Recherche en Droit Public, a le plaisir de vous convier à la conférence (virtuelle) portant sur Les écoles du savoir. Elle se tiendra le 29 janvier 2021 et sera animée par les conférenciers ci-après:

Conférenciers :

Christian Nadeau, professeur, Département de philosophie, UdeM

Professeur titulaire au Département de philosophie à l’Université de Montréal, directeur de la revue Philosophiques, co-directeur de la collection PolitiqueS (Classiques Garnier), il anime la balado Philodio, consacrée à la philosophie. Ancien président de la Ligue des droits et libertés.  Il est lauréat de la Fondation Pierre Elliott Trudeau depuis juin 2019 (2019-2022). 

Résumé

Écoles et méthodes en philosophie. La philosophie contemporaine reste marquée par le clivage entre approches « continentale » et « analytique ». Cette opposition masque toutefois la diversité des écoles. L’école suppose une certaine continuité, laquelle est parfois repérable ou revendiquée en termes de programmes de recherche, parfois plutôt en relation aux méthodologies utilisées. Je m’intéresserai à trois écoles très différentes : l’École de Cambridge, pour l’histoire des idées, l’École de Francfort, pour la critique sociale, et au Cercle de Vienne, pour le positivisme logique. 

Mustapha Mekki, professeur, Faculté de droit, Paris 13

Mustapha Mekki est agrégé des Facultés de droit et professeur à l’Université Paris 13-Paris Sorbonne Cité. Il dirige actuellement l’IRDA, l’Institut de recherche pour un droit attractif. Il détient un doctorat de l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne.

Résumé

Les écoles de droit existent-elles ? L’exemple français. Ecole de Bruxelles, Ecole de Chicago, Ecole de Sherbrooke, Ecole de la libre recherche scientifique, Ecole de l’exégèse, Ecole Kelsénienne, si l’utilisation d’un terme suffisait à en établir la réalité, il existerait bel et bien des écoles de droit en France, en Europe et au-delà, identifiées par un chef de fil, une filiation, une méthode, une idée, un lieu, selon les cas. Pourtant, à l’analyse, et spécialement en droit français, ce premier constat doit être nuancé. L’objectif de l’intervention est, sans nier l’existence d' »écoles de pensée », d’en relativiser la portée. Pour ce faire, une analyse en deux temps sera privilégiée en identifiant ce à quoi renvoie le discours sur les écoles de droit, à savoir un contenant et un contenu.

Nathalie Bondil, Vice-présidente du Conseil des Arts du Canada

Vice-présidente du Conseil des Arts du Canada, Nathalie Bondil est une historienne de l’art et muséologue franco-canadienne. Son action pour renforcer le rôle social et éducatif des musées, tant par les expositions que par les partenariats, est reconnu notamment en ce qui concerne l’inclusion, les arts et la santé et l’art-thérapie. En 2020, elle a reçu les prix pour le rayonnement international de l’International Council of Museums (ICOM) du Canada ainsi que pour l’innovation de la part de l’Association des Musées Canadiens.

Résumé

Les écoles en art et leur influence . Impressionnistes ou Futuristes, Group des Sept ou Automatistes… Comment les écoles artistiques ont façonné les gouts depuis la fin du 19e siècle pour affirmer l’indépendance des artistes indépendants, promouvoir des volontés nationalistes et élargir un nouveau marché de l’art portés par les critiques et les collectionneurs..

Modérateur :

Vincent Gautrais, professeur, Faculté de droit, UdeM

Lieu

Webinaire Zoom

Ce contenu a été mis à jour le 12 février 2021 à 0 h 52 min.