(cc) Ofto

Droit et nouveaux rapports sociaux

Les travaux de l’axe « Droit et nouveaux rapports sociaux » portent essentiellement sur l’ajustement continu en lien avec la nature même du droit qui cherche à évaluer, redéfinir, peser les rapports sociaux entre entités en opposition. Que ce soit entre majorité et minorité, entre développement économique et développement durable, entre les institutions juridiques et le justiciable, entre l’État et le citoyen quant au contrôle du second par le premier ou à la mise en forme des relations interpersonnelles ou des rapports commerciaux, les relations sont confrontées à des changements d’envergure qui demandent à être objectivés.

Les travaux menés sous cet axe s’articulent autour de la gouvernance en général et s’ouvrent à la vision offerte par la sociologie, la juriscomptabilité, la science politique, l’anthropologie, l’histoire et la philosophie. Le droit y est abordé à la fois comme production sociale et comme facteur structurant des rapports sociaux. Les thèmes abordés au sein de cet axe touchent notamment la gouvernance autochtone, la déontologie judiciaire et les nouvelles formes de la gouvernance étatique.

Les chercheurs principaux de l’axe participent à des projets, des publications et à l’organisation de nombreux colloques et conférences sur des thèmes aussi variés que la spéculation financière, le processus de nomination des juges ou encore la gouvernance des organisations. Dans le cadre de plus de 35 projets de recherche qui ont été menés ou sont actuellement en cours, les chercheurs de cet axe ont produit depuis quelques années près de 30 ouvrages, plus de 185 chapitres de livres et articles scientifiques et prononcé près de 280 conférences scientifiques.

Liste des projets de recherche

 

Chaires et groupes de recherches associés

 

Ce contenu a été mis à jour le 30 septembre 2014 à 9 h 59 min.