La souveraineté en réseaux

Pierre Trudel, dans Annie Blandin-Obernesser (Dir.),  Droits et souveraineté numérique en Europe, Bruxelles, Bruylant, 2016, pp. 5-14.

 

Pierre Trudel signe le texte d’ouverture de l’ouvrage collectif, dirigé par Annie Blandin-Obernesser intitulé Droits et souveraineté numérique en Europe.  Rendre compte du droit et des souverainetés à l’ère d’Internet nécessite de prendre la mesure des conditions engendrées par la proéminence de l’environnement en réseau sur les droits et sur les reconfigurations de la souveraineté qui en résultent.  Les logiques de réseaux se caractérisent par une logique de risque. La normativité qui y est effective est une normativité de gestion des risques.  Représentant le modèle le plus achevé de mutualisation de la souveraineté par les États-nations démocratiques, l’Union européenne est une construction en réseau.  C’est un lieu au sein duquel s’élabore une internormativité visant un dialogue entre des ordres juridiques capables de générer des effets non seulement sur le territoire européen mais au différents lieux du réseau avec lequel il existe des interconnexions.

Mis à jour le 8 février 2016 à 17 h 14 min.