Droit + Changement + Radicalisation : Le droit sous l’effet des « politiques publiques de lutte contre le terrorisme »

10 mai 2017 • 16h30
Salon François-Chevrette, Pavillon Maximilien-Caron, Faculté de droit, Université de Montréal
10 avril 2017

Dans le cadre du Cycle annuel de conférences sur les fonctions contemporaines du droit 2016-2017, le Regroupement droit, changements et gouvernance présente la conférence « Droit + Changement + Radicalisation : Le droit sous l’effet des « politiques publiques de lutte contre le terrorisme » avec Benjamin Ducol.

Résumé

Au cours des deux dernières décennies, l’émergence de « politiques publiques de lutte contre le terrorisme » au sein de divers États a contribué à faire du droit une ressource centrale de ce domaine d’action publique. Ces dernières font intervenir le droit à la fois comme outil de création d’un processus normatif (ex. définition du légal et de l’illégal), mais également dans la production d’une régulation du phénomène visé et des modes d’action qui s’y rattachent au sein de l’espace public. À partir d’un regard croisé entre deux contextes (le Canada et la France), cette conférence visera à esquisser l’adaptation du droit aux réalités nouvelles du fait terroriste et à la manière dont les « politiques publiques de lutte contre le terrorisme » tentent de saisir une réalité de plus en plus complexe au travers de la production de nouvelles normes juridiques. Elle visera également à explorer comment ces « politiques publiques de lutte contre le terrorisme » entrent aujourd’hui en tension avec des normativités formelles et informelles au sein de l’espace public qui se voient aujourd’hui confrontées, renégociées et chamboulées. Il s’agira finalement d’explorer comment ces dernières participent en retour à l’évolution de l’ordre normatif, la production de nouvelles pratiques juridiques et la reconstruction même de certaines normativités dans certains secteurs du monde social.

conférencier

Benjamin Ducol, Ph.D est responsable de l’équipe de recherche du Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence. Titulaire d’un doctorat en science politique de l’Université Laval, Benjamin Ducol est professeur associé au département de communication sociale et publique de l’UQAM, chercheur associé à la Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme et au Centre international de criminologie comparée (CICC), ainsi que membre du réseau pancanadien Canadian Network for Research on Terrorism, Security & Society (TSAS). Ses champs de spécialisation s’articulent autour des radicalités militantes liées au jihadisme, des processus de radicalisation à l’ère du numérique et des mobilisations de victimes du terrorisme. Il est l’auteur de plusieurs chapitres et articles scientifiques parus dans les revues Terrorism and Political Violence, Media, War and Conflict, Civil Wars, Sécurité et Stratégie ou encore Journal for Deradicalization.

 

 

Formation d’un dispensateur reconnu aux fins de la formation continue obligatoire du Barreau du Québec pour une durée de 1h30.
Une attestation de participation représentant  de 1h30 de formation sera transmise aux notaires.

Cliquez ici : inscriptions en ligne 

Mis à jour le 13 avril 2017 à 14 h 48 min.

Commentaires

Laisser un commentaire