Rechercher dans :

 
 ZONE CHERCHEURS     LEX ELECTRONICA     ENGLISH 
50eme
Entretiens
Lex-Electronica
mediatheque
CRDP sur Facebook


Accueil / Blogue

CRDP

Mercredi, 4 février 2009

Liberté d'expression et frilosité étudiante

CRDP

C'est un peu en désespoir de cause que je rédige ces lignes et le titre de ce billet en exprime le contenu. En effet, nous disons au-revoir au blogue du CRDP pour la simple raison que les étudiants, d'ici comme d'ailleurs, n'ont pas osé s'exprimer plus concrètement via ce nouveau média. Certains prétendent ne pas vouloir s'attirer les foudres de leurs enseignants, d'autres ne réalisent pas l'occasion qui leur est donnée d'exposer leur avis sur un fait juridique ou non, actuel ou plus ancien, indépendamment de toute pression hiérarchique.
N'est-il pas dommage que nous assistions à la prolifération d'images et de commentaires, parfois à la limite de la décence, sur des sites comme Facebook alors qu'à côté de cela on délaisse les échanges au contenu un peu plus "intellectuel" ?
L'employeur potentiel n'est-il pas plus favorable à un candidat qui a le courage de ses opinions, aussi tranchées soient-elles, qu'à celui dont les photos de party sont diffusées sur le Net ?
Ne craignez donc pas d'affirmer vos convictions ! Allez de l'avant et n'oubliez pas que votre période estudiantine est un moment privilégié durant lequel vous pourrez faire usage de votre liberté d'expression en dehors de toute contrainte imposée par votre patron. En résumé, EXPRIMEZ-VOUS !!

publié par Virginie Mesguich

Jeudi, 15 janvier 2009

L'Ex-Centris se réoriente

CRDP, Culture et compagnie

Le désarroi affiché dans les pages culturelles du journal Le Devoir d'aujourd'hui traduit selon moi un sentiment partagé par de nombreux cinéphiles dont je fais partie. L'Ex-Centris ferme ses portes au cinéma répertoire. Certains parlent du caprice de Daniel Langlois, le fondateur ; d'autres prétendent qu'il pourrait revenir sur sa décision ... Selon les lignes parues en premières pages du Devoir, mardi 13 janvier, il ne s'agit pas pour l'Ex-Centris de délaisser le cinéma mais de donner une nouvelle vocation à ses salles. Ce qui, dans un langage plus clair, signifie que les projections de films ne sera plus la priorité du complexe.
Évidemment, d'autres cinémas d'auteur existent à Montréal : le cinéma Beaubien ou encore le cinéma du Parc mais il n'ont pas, pour moi, l'originalité de l'Ex-Centris. Ne serait-ce que le guichet qui constitue déjà tout un amusement.
Précipitez-vous à l'Ex-Centris, Manifestons notre volonté de conserver, dans ce complexe, un cinéma d'exception et ... advienne que pourra !

publié par Virginie Mesguich

Vendredi, 19 décembre 2008

Confiance et environnements électronique ... la suite.

CRDP, Droit et TIC

Le 20 novembre dernier a eu lieu le séminaire "Confiance et environnements électroniques" organisé par la Chaire L.R. Wilson sur les technologies de l'information et du commerce électronique.

Durant le séminaire, les participants ont échangé sur la notion de confiance, ses différentes acceptions, sa place dans l'univers juridique et sur les possibles mécanismes permettant de la produire dans les environnements électroniques.

Il est désormais possible de visionner ces échanges (et, par la même occasion de se procurer les textes des présentations) à l'adresse suivante: http://chairelrwilson.ca/activites/confiance/conferences_en_ligne.html.

Le séminaire a également été l'occasion de présenter le Générateur de politique de confidentialité (http://www.politiquedeconfidentialite.ca).

Cet outil s'adresse à toutes personnes, plus particulièrement aux responsables du traitement des renseignements personnels et aux gestionnaires d'environnements électroniques, qui collectent, directement ou indirectement, et utilisent des renseignements personnels, c'est-à-dire toute information permettant d'identifier une personne physique.

Cet outil, complétant le Guide pour l'élaboration d'une politique de confidentialité, a pour objectif d'aider toutes personnes collectant des renseignements personnels via son site Web à élaborer une politique de confidentialité retraçant ses engagements en ce domaine.

publié par Cynthia Chassigneux

Jeudi, 27 novembre 2008

Rendez-vous au théâtre de l'Espace Go, demain ou samedi

CRDP, Culture et compagnie

Excellente pièce en première nord-américaine, Cet enfant, fut accueillie comme un véritable coup de coeur à sa création au Théâtre Paris-Villette en 2006, puis lors de sa reprise en 2007 au Théâtre des Bouffes du Nord (Paris, France).

4 représentations seulement à Montréal, du 26 au 29 novembre 2008.

10 courtes scènes :
Une fillette en visite chez son père se met soudainement à le vouvoyer | Une jeune femme est persuadée que l'enfant qu'elle mettra au monde la rendra enfin une meilleure personne | Une mère qui aimerait voir sa fille plus lumineuse l'accable de sous-entendus assassins | Une jeune femme inquiète que son bébé ne reçoive pas assez d'amour offre à des voisins de palier de le leur donner | Pour échapper aux critiques incessantes de son fils, un vieil homme malade rêve de retourner au travail | Dans une ultime tentative de renouer avec sa fille, une mère admet ses torts | Une mère angoissée incite son fils de 10 ans à manquer l'école | Lors de son accouchement, une femme fait tout pour retenir son enfant | Un homme autoritaire reproche à son fils sa souplesse envers son petit-fils | Une femme appelée à la morgue pour identifier un corps qui pourrait être celui de son fils est gagnée par un immense fou rire.

CET ENFANT
Compagnie Louis Brouillard (France)
Texte et mise en scène de Joël Pommerat
Avec Saadia Bentaiëb, Agnès Berthon, Lionel Codino, Ruth Olaizola,
Jean-Claude Perrin, Marie Piemontese

Théâtre ESPACE GO
4890, boul. Saint-Laurent, Montréal | 514 845-4890
www.espacego.com

publié par Virginie Mesguich

Mercredi, 29 octobre 2008

Un temps pour aller au cinéma ...

CRDP, Culture et compagnie

Je vous invite, une nouvelle fois, à vous rendre dans les salles de cinéma pour assister à la projection de Tiger's tail, un thriller irlandais à l'affiche, présentemment, au cinéma du Parc.
Le synopsis tient en quelques mots : la rencontre de jumeaux qui ne se connaissent pas, l'un pauvre, l'autre riche. Évidemment le pauvre va prendre la place du riche, ce qui entraînera des situations parfois cocosses, parfois irréalistes.
Un film qui se laisse regarder avec plaisir ... Bon cinéma !

publié par Virginie Mesguich

Dimanche, 12 octobre 2008

"Que lit Stephen Harper ?"

CRDP, Culture et compagnie

C'est avec un sourire étonné que l'on m'a conté l'initiative de l'écrivain canadien Yann Martel auprès de l'actuel Premier ministre (mais peut-être plus pour longtemps) Stephen Harper. En effet, Yann Martel a décidé, depuis 2007, de faire parvenir, par la poste, à M. Harper, un livre réputé faire épanouir la quiétude. Un cadeau dédicacé, envoyé le lundi matin, tous les 15 jours. Le premier ouvrage fut La mort d'Ivan Illitch de Léon Tolstoï pour lequel l'expéditeur a reçu quatre lignes de remerciement de l'adjointe du Premier ministre. Depuis, 39 livres ont été envoyés passant du Petit Prince à Samuel Beckett mais aussi La métamorphose de Kafka et bien d'autres ... sans aucune autre forme de réponse.
Sans vouloir créer de polémique en ces temps d'élections, je trouve l'initiative de Yann Martel à la fois amusante et originale. Cela n'a évidemment rien à voir avec la position de l'actuel Premier ministre concernant la culture (réduction des budgets) mais cela tend à lui prouver que la littérature est à la portée de tous et qu'elle est multiculturelle.
Je vous invite à jeter un oeil au site créé par Y. Martel : Que lit Stephen Harper ? (available also in english version: What is Stephen Harper reading?)

publié par Virginie Mesguich

Mardi, 23 septembre 2008

La graine et le mulet

CRDP, Culture et compagnie

La graine et le mulet, film français de 2007 d'Abdellatif Kechiche, plusieurs fois primé (César du meilleur film et du meilleur réalisateur), est actuellement à l'affiche au Cinéma du Quartier Latin.
Si le titre vous semble un peu simpliste voire loufouque, sachez que la trame du film repose sur ces cinq mots. Ne vous y trompez pas, la graine ici signifie la semoule de couscous ; quant au mulet, il n'a rien à voir avec l'animal à quatre pattes puisqu'il s'agit de poisson.
L'histoire débute sur la situation d'un homme immigré, la soixantaine vieillissante, licencié après 35 ans de labeur. Pour s'en sortir il élabore un projet (un peu trop) ambitieux dans lequel il sera aidé pour tous ses proches.
Les femmes ont une place d'honneur dans ce long métrage indépendamment de leur âge et de leur beauté.
Durant 2h30, vous partagerez la vie de famille bruyante  et pétillante de Slemane et vous passerez chaque minute à espérer ...
L'authencité de ce film est frappante. Un bon choix pour votre vidéothèque.

publié par Virginie Mesguich

Lundi, 22 septembre 2008

Croissance et immigration: l'oeuf et la poule?

CRDP, Nouveaux rapports sociaux

Un article du quotidien Le Monde, en date du 20 septembre 2008, nous fournit d'intéressants chiffres à propos de l'Espagne. Si l'immigration extra-communautaire est plutôt récente dans ce pays, elle n'en est pas moins d'une vigueur exceptionnelle puisqu'elle a rapidement fait passer l'Espagne au premier rang des pays d'accueil en nombre d'immigrés reçus. Ainsi, alors que le nombre de ces derniers n'aurait été que de 500 000 en 1996, il aurait été multiplié par dix une décennie plus tard. Aujourd'hui, on évalue à 5 200 000 leur nombre, soit environ 12% de la population totale espagnole. Ce chiffre s'est notamment accru à la suite d'une politique contestable de "régularisation massive". Ainsi, près de 600 000 travailleurs clandestins ont été régularisés il y a deux ans. Une politique semblable avait aussi été menée à la même époque en Italie. Il faut dire que l'immigration aurait contribué pour 30 à 50% de la croissance espagnole de ces dernières années, fondée essentiellement sur un développement immobilier paraissant illimité. Or, dans un contexte où la récession est annoncée dès cette année, l'Espagne vient d'annoncer un changement de cap radical en prônant notamment un arrêt de l'immigration et même une aide au retour pour un grand nombre d'immigrés au chômage.

Paradoxalement, si l'immigration est reconnue comme ayant été un facteur de la croissance récente de l'Espagne, elle fait donc aujourd'hui les frais de la récession. Pourquoi les immigrés reconnus hier comme source importante de la richesse de leur pays d'accueil sont-ils désignés aujourd'hui comme les principales victimes d'une croissance désormais négative?

Si croissance et immigration s'auto-alimentent, il semble bien qu'en période d'économie atone l'immigré soit alors inéluctablement désigné comme indésirable, faisant alors de lui un simple produit exportable d'une mondialisation débridée et cynique.

publié par Arnaud Decroix

Jeudi, 18 septembre 2008

« Je vote pour la science »: même lorsqu'il s'agit de prendre des décisions concernant les personne « marginales » de notre société. Réflexions sur un combat internormatif

CRDP, Nouveaux rapports sociaux

Lors de la 17e Conférence mondiale sur le VIH/sida qui s’est déroulée à Mexico du 3 au 8 août 2008, le ministre fédéral de la santé a clairement fait connaître sa position et celle de son gouvernement en défaveur des sites d’injection supervisée, tel le site Insite qui existe à Vancouver depuis 2003. 

Puisqu’au Québec, le sous-ministre adjoint en santé publique avait émis un communiqué de presse au début de l’été dans lequel il traitait de l’ouverture prochaine d’un site d’injection supervisée à Montréal, il était possible de croire que le partage des compétences allait laisser place à des politiques de santé à géométrie variable en fonction des paliers gouvernementaux.  Or, pour l’instant, il n’en est rien puisqu’on observe un alignement du ministre de la santé québécois sur la position de son homologue fédéral.  

Selon les opposants à ces prises de position fédérale et provinciale, à savoir, principalement, la communauté médicale et le mouvement communautaire, il existe une abondante littérature scientifique tendant à démontrer les effets positifs des sites d’injection supervisée en termes de santé publique.  Selon le Réseau juridique canadien sur le VIH/sida,  et à la lumière des conclusions de la 17e Conférence mondiale sur le VIH/sida, ce type de pratique contribue à assurer le respect, la protection et la promotion du droit à la santé des personnes utilisatrices de drogue injectable et tend à réduire la transmission du VIH. 

Nous sommes spectateurs ici d’un combat internormatif dont les implications sont majeures en termes de santé publique.  Les ordres normatifs politiques et étatiques aux niveaux provincial et fédéral d’une part et les ordres normatif médical, communautaire, scientifique, ainsi que celui constitué par la communauté épistémique active en matière de lutte contre le VIH au niveau international, d’autre part, se confrontent et s’opposent. 

La norme du droit à la santé destinée à assurer un accès aux soins et services de prévention pour tous, et particulièrement pour les personnes dites « vulnérables » au VIH/sida, telle qu’elle est définie par l’ordre juridique international pourra-t-elle percer l’ordre national et exercer une influence quelconque sur l’issue du combat internormatif ?  Quel « passeur » aura suffisamment de pouvoir et d’influence pour lui assurer un passage ? 

Cela reste à suivre, évidemment.  D’ici là, il reste à souhaiter que les personnes  vulnérables  au VIH et marginalisées ne deviennent les victimes de ces joutes internormatives.

publié par Christine Vézina

Jeudi, 21 août 2008

Les Atacaméens du Chili s'insurgent contre un projet d'usine géothermique

CRDP, Nouveaux rapports sociaux

La Comisión Regional de Medio Ambiente (COREMA) a approuvé le 3 juillet 2008, la première phase d’un projet ayant pour objectif d’installer une usine géothermique sur le site des geysers El Tatio, situés dans la région d’Antofagasta au Chili. Les peuples atacaméens s’opposent à cette décision qui autorise des activités de forage sur leur territoire ancestral. Ils s’inquiètent des dommages environnementaux que peuvent entraîner ces opérations et dénoncent, en tant que peuples autochtones, les violations à leurs droits humains individuels et collectifs.

 

Cette autorisation représente en effet, selon l’avocate Marisol López Escobar, une violation par les autorités gouvernementales des droits que possèdent les communautés autochtones sur ces territoires ancestraux, tels que le droit à l’eau et à un environnement sain, reconnus notamment dans la loi nationale sur les peuples autochtones (Ley Indígena), la Convention 169 de l’OIT, la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, la Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement durable, la Convention sur la diversité biologique et l’Action 21.

 

De fait, les opérations autorisées entraîneront une diminution du débit, tant des eaux superficielles que souterraines, du réseau hydrique. Elles compromettent également le développement touristique et économique du village de San Pedro d'Atacama et des communautés de Likan Antay, de Toconce et de Caspana, puisqu’elles mettent en péril l’affectation touristique des geysers El Tatio, source de revenus pour ces collectivités. 

 

Le 20 juillet 2008, le Conseil des Peuples Atacaméens a lancé un appel pour que soit dénoncée l’urgence de la menace environnementale que représente le développement de ce projet. L'affaire est aujourd’hui devant les tribunaux de la région d’Antofagasta et la Cour interaméricaine des droits humains.

 

Je joins avec ce billet, une photo de ce site que j’ai eu l’opportunité de visiter lors de mon séjour au Chili en décembre l’année dernière. Le paysage est assez magnifique pour que le groupe New 7 Wonders, la même organisation ayant tenu l’élection des Sept Merveilles du Monde, considère El Tatio et la Vallée de la Lune comme candidats à la nomination des Sept Merveilles Naturelles du Monde.

 

El Tatio, nom qui signifie en langue quechua le Grand-père qui pleure, est situé sur la Cordillère des Andes à plus de 4200 mètres d’altitude. Selon la légende, ce champ géothermique s’est formé lorsqu’un mont de grande altitude, appelé le Haut Grand-père, a été ébranlé par la furie de la Terre. Quand enfin sa colère s’est calmée, on a vu se dégager d’étranges jets de vapeur et d’eau du sol: le Haut Grand-père pleurait maintenant, les yeux ouverts vers le ciel.

 

Pour plus d'informations, consulter:

Chile: El Tatio geyser drilling project approved, many upset

Tatio Cautivo (article en espagnol)

¿Geotermia en Geysers del Tatio = San "Seco" de Atacama? (article en espagnol)

Comunicado (article en espagnol)

publié par Carolina Monardes

Lundi, 4 août 2008

Bilan des FrancoFolies de Montréal

CRDP, Culture et compagnie

Nombreux parmi vous sont allés écouter les artistes en show sur les différentes scènes des FrancoFolies, qu'en avez-vous pensé ? Très diversifiés, vous pouviez assister au spectacle tonitruant de Dumas, voir Grégory Charles et ses choristes, faire un tour dans la grande roue située sur la place des Arts et passer quelques minutes à prendre un cours de tecktonik ...

Personnellement, j'ai assisté au concert de Rose, une artiste française, ravissante, musicienne et espiègle. Un spectacle formidable et un album Rose que je vous recommande.

Et vous, les Franco ?

publié par Virginie Mesguich

Lundi, 28 juillet 2008

Lecture et cinéma

CRDP, Culture et compagnie

  1. Doggy bag de Philippe Djian. Voici une série de six tomes que vous dévorerez avec avidité. Vous aurez plaisir à passer de l'un à l'autre comme on suit, impatiemment, chaque épisode de son feuilleton préféré. Car, c'est à la manière d'une saga télévisée que l'on découvre les personnages plus dingues les uns que les autres. L'histoire gravite autour de la famille Sollens : deux frères qui se sont entre-tués pour la même femme dans le passé, une mère violée alors qu'elle n'espérait qu'une relation frivole, un père torturé par l'idée de sa propre mort, des voisins des plus étranges ... Le dernier volet de cette saga littéraire (le tome 6) devrait être adapté pour le petit écran prochainement. La lecture est facile et on s'amuse de tous les méandres dans lesquels nous amène l'auteur. Vivement conseillé.
  2. Toujours à l'affiche au cinéma du Parc, Les méduses, un film franco-israëlien de 2007. Bien que l'histoire se déroule à Tel-Aviv, à l'époque contemporaine, ne craignez pas de voir un énième film sur le conflit israëlo-palestinien, ce n'est pas du tout le genre du film. Au contraire, on nous présente ici le destin de trois femmes : Keren, une jeune mariée qui ne peut profiter de sa lune de miel pour cause de jambe cassée ; Batya, une pauvre fille, serveuse qui s'occupe d'une petite fille qui semble perdue ; Joy, une asiatique immigrée qui se démène pour vivre dans un pays dont elle connaît à peine la langue ...
    Bref, des femmes superbes, des images sublimes. Un cinéma répertoire comme on les aime.
    Si vous aimez les films israëliens ou si vous voulez savoir de quoi il retourne je vous conseille vivement Tu marcheras sur l'eau : un film magnifique !

publié par Virginie Mesguich

Lundi, 21 juillet 2008

Tranche de vie ....

CRDP

1. En fin de semaine, la lecture de la décision de la Cour suprême du Canada : Canada (Commissaire à la protection de la vie privée) c. Blood Tribe Department of Health, 2008 CSC 44 (CanLII) rejetant le pourvoi du CPVPC a fait partie de mes occupations (certains pourront dire préoccupation). Il s'agit d'une affaire où s’opposent: 

  • d’une part, le droit pour une organisation de ne pas « communiquer à l’intéressé des renseignements personnels [lorsque ces] renseignements sont protégés par le secret professionnel liant l’avocat à son client » (art. 9(3)a de la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques ou LPRPDÉ) et,
  •  d’autre part, le pouvoir du commissaire, lors de l’examen d’une plainte, non seulement « d’assigner et de contrainte [quiconque] à produire les documents ou pièces qu’il juge nécessaires pour examiner la plainte dont il est saisi, de la même façon et dans la même mesure qu’une cour supérieure d’archives » (art. 12(1)a LPRPDÉ ), mais aussi « de recevoir les éléments de preuve ou les renseignements - … - qu’il estime indiqués, indépendamment de leur admissibilité devant les tribunaux » (art. 12(1)c LPRPDÉ).

Pour rejeter le pourvoi du CPVPC, la CSC a considéré, entre autres,

  •  « qu’une disposition d’acception large régissant la production de documents ne vise pas les documents protégés par le secret professionnel de l’avocat » [11], 
  • que « même si l’art. 12 lui donne des pouvoirs de procédure similaires à ceux d’un tribunal judiciaire, la Commissaire à la protection de la vie privée n’est pas un tribunal judiciaire » [21] et,
  • que le législateur a reconnu d’autres moyens permettant au CPVPC de faire valoir les exigences de la LPRPDÉ, à savoir recourir à la Cour fédérale pour statuer sur toute question relative au secret professionnel de l’avocat (soit par le biais de l’art. 18.3(1) de la Loi sur les Cours férédrales, soit par celui de l’art. 15 LPRPDÉ) [32 et s.].

2. J’ai également pris le temps d’aller voir The Dark Night (réalisateur: Christopher Nolan inspiré par les comics de DC) dans lequel, tout comme, Rachel, le lieutenant Gordon, Alfred et Lucius Fox, je me suis laissée prendre au(x) jeu(x) de Bruce Wayne/Batman, d’Harvey Dent et du spectaculaire Joker …

3. Je vous laisse deviner le moment que j’ai le plus apprécié durant ma fin de semaine …. 

publié par Cynthia Chassigneux

Lundi, 7 juillet 2008

Persépolis

CRDP

Si vous ne connaissez pas Marjane Satrapi, je vous encourage à faire sa connaissance ... à travers la bande dessinée plutôt que le film : Persépolis. 4 tomes à la fois drôles et très émouvants.

Petite fille espiègle, au caractère trempé, elle se révolte dès son plus jeune âge contre le Shah d'Iran. Le nouveau régime politique islamiste n'apporte pas toutes ses promesses (c'est le moins qu'on puisse dire) et Marjane est envoyée par ses parents en Autriche.

Le plus émouvant est probablement son retour en Iran : son sentiment d'être apatride après plusieurs années passées avec de nouveaux codes sociaux ... c'est un sentiment partagé par beaucoup d'étrangers.

Une bande dessinée à ne pas manquer ...

publié par Sébastien Culetto

Jeudi, 26 juin 2008

Le théâtre, créateur d'émotions ...

CRDP, Culture et compagnie

Samedi dernier, je suis allée dans ce tout petit théâtre de la rue Papineau, La Licorne, pour y voir une pièce intitulée Pi...?! avec un texte de Christian Bégin et une mise en scène de Marie Charlebois. Un pur bonheur !! Des personnages charismatiques dont un universitaire prolixe à souhait. L'histoire débute sur la narration d'un accident d'automobile. Manu, blessé, est déclaré cliniquement mort pendant 17 minutes ... et voilà le sujet est lancé : la mort, notre propre mort, notre comportement face à la fin de la matière. Dans cette pièce, on ne fait pas tourner les tables, on n'invoque pas les esprits, on se questionne simplement sur le sens de sa vie et la tournure que l'on veut bien lui donner. La pièce se poursuit par un souper entre amis où chacun veut connaître l'expérience de Manu mais il se refuse à tout commentaire. Il prétend qu'il était déjà mort avant l'accident et qu'après, selon lui, rien n'a changé. Remise en question, déprime et coups d'gueule sont de la partie mais les dialogues sont pétillants, acérés, incisifs. J'ai ri, j'ai aussi pleuré ...
En un mot, une pièce magnifique ! Bravo Bégin !
J'ai le regret de vous annoncer, cependant, qu'elle n'est plus à l'affiche ... Mais le théâtre est créateur d'émotions fortes et je vous invite à vous y rendre et à nous faire partager cela lors d'un prochain billet sur le blogue.

publié par Virginie Mesguich






 




Lex Electronica | iTunes U | Mon courriel | Zone chercheurs  rss