Rechercher dans :

 
 ZONE CHERCHEURS     LEX ELECTRONICA     ENGLISH 
50eme
Entretiens
Lex-Electronica
mediatheque
CRDP sur Facebook

um-projets-ul

um-sociaux


Accueil / Projets de recherche

Axe Droit et nouveaux rapports sociaux


L’axe Droit et nouveaux rapports sociaux regroupe des chercheurs spécialisés dans l’étude des mutations qui accompagnent les nouvelles formes et les nouveaux usages sociaux du droit. Dirigé par le Professeur Pierre Noreau. L
es travaux de cet axe portent essentiellement sur l'ajustement des mécanismes de gouvernance des rapports sociaux et favorisent le développement de la recherche fondamentale en droit.
 


Les travaux de l’Axe 1, concentrés sur l’activité humaine, se déclinent autour de 4 sphères: l’individu, l’organisation, l’Etat et la société globale. L’individu sera au cœur des travaux s’intéressant au thème identitaire (culturel et religieux) dans une perspective constitutionnaliste, pluraliste et comparative (Gaudreault-Desbiens, Bates, Van Praagh et Janda). Élargissant la sphère d’étude, la gouvernance des entreprises, qui conduit à une redéfinition du rôle institutionnel de celles-ci dans un contexte de revendications environnementales et de cohésion sociale dans les communautés modernes et industrialisées, sera étudiée (Rousseau, Janda). Les dimensions de la gouvernance pédagogique dans l'enseignement du droit seront également abordées par nos chercheurs (Noreau, MacDonald, Lemay, Van Praagh). Au plan étatique, on soulignera la continuation des projets visant une meilleure gouvernance du système judiciaire à travers l’Observatoire du droit à la justice, qui agit à la demande des acteurs judicaires (Noreau, Jutras), ainsi que les travaux projetés portant sur la perception du droit par les citoyens (Lemay, Garnier). La recherche entreprise au sein du Laboratoire sur la cyberjustice, décrit dans l’Axe 2, participera également à une meilleure compréhension des normativités animant l’appareil judiciaire. Enfin, dans la sphère internationale, le thème de la gouvernance globale, et son impact sur les modèles normatifs contemporains rassemblera également les chercheurs du RDCG (Benyekhlef, Côté, Melkevik, Neuwahl).

Au cours de l’année 2010-2011, 17 projets de recherche ont été entrepris ou menés dans le cadre des activités scientifiques de l’axe. Ces activités portent essentiellement sur l’ajustement continu de la forme juridique au contour mouvant des rapports sociaux, que ceux-ci touchent la redéfinition des rapports entre majorité et minorité, entre les institutions juridiques et le justiciable, la recomposition des relations entre l’État et le citoyen ou de la mise en forme des relations interpersonnelles ou des rapports commerciaux.


Ces thèmes favorisent le développement de la recherche fondamentale dans le domaine juridique. Les chercheurs de cet axe contribuent ainsi de façon continue au développement de la théorie du droit, au Québec et ailleurs. Les équipes regroupées au sein de cet axe de recherche réunissent huit chercheurs principaux et plus d’une dizaine de chercheurs associés. Leurs travaux sont inspirés par la sociologie et la science politique, par l’analyse économique du droit, par l’anthropologie, par l’histoire et par la philosophie. Le droit y est abordé à la fois comme production sociale et comme facteur structurant des rapports sociaux. Les thèmes abordés au sein de cet axe touchent, notamment, la gouvernance autochtone, la déontologie judiciaire et les nouvelles formes de la gouvernance étatique.


Au cours de la seule année 2010-2011, les chercheurs principaux de l’axe ont préparé, dirigé, publié ou soumis pour publication 6 ouvrages scientifiques, 25 chapitres de livres et 19 articles scientifiques. Ils ont également prononcé 50 conférences scientifiques.En ce qui a trait aux activités scientifiques, les chercheurs principaux de l’axe Droit et nouveaux rapports sociaux ont directement participé à l’organisation de nombreux colloques et conférences sur des thèmes aussi variés que la spéculation financière, le processus de nomination des juges ou encore la gouvernance. Pierre Noreau assume actuellement la présidence de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS) et est directeur du bureau des Amériques de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Violaine Lemay, quant à elle, dirige le programme interdisciplinaire de doctorat en sciences humaines appliquées de l’Université de Montréal.

Au chapitre de l’encadrement étudiant et de la formation de la relève scientifique, les chercheurs de l’axe ont dirigé ou codirigé 4 stagiaires postdoctoraux. L’axe réunit par ailleurs 41 doctorants (dont 3 ont obtenu leur doctorat au cours de l’année 2010-2011), ainsi que 26 étudiants de maîtrise (dont 3 diplômés au cours de l’année). Les étudiants ont été encouragés à diffuser leurs propres travaux de recherche; ils ont été à l’origine de 25 publications, et ont prononcé 19 conférences.

Chercheurs

  1. BATES, Karine
  2. BIBEAU, Gilles
  3. BISSONNETTE, Alain
  4. CÔTÉ, Charles-Emmanuel
  5. COUTU, Michel
  6. DELAGE, Denys
  7. DENIS, Jean-Louis
  8. FOREST, Pierre-Gerlier
  9. GARNIER, Catherine-Michèle
  10. GAUDREAULT-DESBIENS, Jean-François
  11. GELLER, Paul
  12. JACCOUD, Mylène
  13. JANDA, Richard
  14. JUTRAS, Daniel
  15. LAJOIE, Andrée
  16. LEMAY, Violaine
  17. LÉVESQUE, Carole
  18. MACDONALD, Roderick
  19. MELKEVIK, Bjarne
  20. MUNIZ-FRATICELLI, Victor
  21. NEUWAHL, Nanette
  22. NOREAU, Pierre
  23. OTIS, Ghislain
  24. PERRIER, Yvan
  25. PROULX, Marc-Urbain
  26. ROCHER, Guy
  27. ROUSSEAU, Stéphane
  28. SALADIN D'ANGLURE, Bernard
  29. THOMAS, Daniel
  30. VALLÉE, Guylaine
  31. VAN PRAAGH, Shauna

Liste des projets

  1. Diversité religieuse et ses limites : Aller au delà de la tolérence et de l'accomodation

Liste des projets terminés




Lex Electronica | iTunes U | Mon courriel | Zone chercheurs  rss