Rechercher dans :

 
 ZONE CHERCHEURS     LEX ELECTRONICA     ENGLISH 
50eme
Entretiens
Lex-Electronica
mediatheque
CRDP sur Facebook

um-projets-ul

um-sociaux


Projet de recherche

Peuples autochtones et gouvernance

2005 - 2011

Site Web : http://www.pag-ipg.com/fr/

Description du projet :

Le projet Peuples autochtones et gouvernance porte sur la définition des rapports de gouvernance au sein des sociétés autochtones et entre sociétés autochtones et non autochtones, dans le contexte canadien et, selon les enjeux, sur le plan international.

LA RECHERCHE A AINSI PORTÉ PLUS SPÉCIFIQUEMENT SUR TROIS QUESTIONS COMPLÉMENTAIRES, CHACUNE PROPOSANT UN CHANTIER DE RECHERCHE PARTICULIER :

  1. Chantier 1 Quelles sont les conditions sociales, culturelles, économiques et politiques qui président à la définition actuelle et à la redéfinition à venir de l'auto-gouvernance autochtone ?;
  2. Chantier 2 : Quels mécanismes et quelles normes caractérisent les rapports de gouvernance inscrits historiquement dans le droit des autochtones et quels sont les mécanismes et les normes susceptibles d'en favoriser la redéfinition ?;
  3. Chantier 3 : Quels paradigmes ou postulats théoriques sont au fondement des définitions antérieures et à venir de la gouvernance autochtone et des rapports entre sociétés autochtones et non autochtones ?

Compte tenu de la diversité et de la complexité des questions en jeu, le caractère interdisciplinaire du projet est rapidement apparu indispensable et enrichissant. Le projet regroupe 42 chercheurs, autochtones et non autochtones (37 cochercheurs et 5 collaborateurs), rattachés à 18 universités différentes dont 15 universités canadiennes. Les membres de l’équipe sont issus de la plupart des disciplines des sciences humaines et sociales. L’équipe bénéficie de l’implication de plusieurs générations de chercheurs et de la contribution d’une quarantaine d’étudiants de tous les cycles universitaires. L’équipe regroupe des chercheurs dont les travaux sont très connus dans le domaine autochtone. Ils ont, dans le cadre de ce projet, la possibilité de combiner leurs compétences. La programmation proposée ouvre la porte à une vaste collaboration et permet de pallier l’isolement des chercheurs oeuvrant dans ce champ de recherche, à une période charnière de l’évolution des rapports entre Autochtones et non-Autochtones au Canada et dans de nombreux autres pays. La répartition géographique des institutions universitaires impliquées permet par ailleurs l’étude d’une diversité de situations et d’enjeux. Le projet consolide une expertise unique, d’envergure internationale. Il met en oeuvre une multitude de méthodes de recherche complémentaires : observation directe, travail d’archive et analyse ethnohistorique, entrevues, étude des politiques publiques, mesures statistiques et analyse de contenu.

L'intégration des travaux et des résultats est assurée par un Comité d'orientation et de coordination formé de chercheurs issus des cinq principales universités impliquées dans le projet. Ses membres sont responsables de la synthèse des recherches menées dans le cadre du projet. Des rencontres périodiques sont prévues à la programmation, plusieurs fois par année. Des rencontres continues entre chercheurs travaillant sur des enjeux complémentaires sont également programmées de même que cinq conférences nationales annuelles et 2 conférences internationales. La production d'ouvrages conjoints et la constitution d'un réseau international de chercheurs intéressés aux questions autochtones favoriseront la diffusion des résultats de la recherche.

Les conclusions du projet connaîtront par ailleurs une importante diffusion en milieu autochtone. Le projet bénéficie en effet du partenariat de huit grandes associations autochtones. Les formes de cette diffusion tiendront compte des besoins exprimés par les partenaires, les nations et les communautés autochtones. De même, le projet prévoit la diffusion de ses conclusions auprès des nombreux intervenants nationaux et internationaux et de décideurs autochtones et non autochtones impliqués dans les questions de la gouvernance autochtone. Sur une autre échelle, la constitution d'un important réseau de chercheurs spécialisés dans la gouvernance autochtone permettra la structuration d'une plus grande collaboration internationale de recherche.




Lex Electronica | iTunes U | Mon courriel | Zone chercheurs  rss