Rechercher dans :

 
 ZONE CHERCHEURS     LEX ELECTRONICA     FRANÇAIS 
50eme
Entretiens
Lex Electronica
mediatheque
Ethics


Home / Calendar

All the events of the calendar

Archives : 2011 - 2012 - 2013 - 2014

Vers la catégorie juridique des biens communs : conflits et participation
Wednesday April 23, 2014 16:30
Location: Pavillon Maximilien-Caron, Faculté de droit, Université de Montréal, 3101 Chemin de la Tour
Hall: A-3464
Information: Dans le cadre de son nouveau cycle de conférences sur les fonctions contemporaines du droit intitulé "Vers un droit global ?", le CRDP vous propose d'assister à sa dernière conférence, intitulée "Vers la catégorie juridique des biens communs : conflits et participation"

Conférencier:
Alberto Lucarelli, Professeur titulaire, département de droit, Université de Naples

Dans le contexte actuel de fragmentation de l'intérêt public et de privatisation des biens collectifs, des biens publics et des biens, on perçoit de plus en plus clairement la construction d'une nouvelle forme de l'action publique locale, capable de lire et d'interpréter les nouvelles catégories juridiques, économiques, sociales et les nouveaux rapports de force, afin de dépasser le rapport entre propriétaire et bien. Il s'agit de proposer un parcours politique participé capable de nous conduire du « bien public au bien commun ». L'intervention de Alberto Lucarelli abordera les enjeux de ce phénomène.

Pour tout renseignement, veuillez contacter Jean-Frederic Koné, responsable des communications

ENTRÉE LIBRE

Ces formations ont toutes fait l'objet d'une demande de reconnaissance auprès du Barreau du Québec aux fins de la formation continue obligatoire (2 heures)
 
La pratique engagée du droit
Thursday April 24, 2014 16:30
Location: Pavillon Maximilien-Caron, Faculté de droit, Université de Montréal, 3101 Chemin de la Tour
Hall: B-2202
Information: Présenté par :

Liora Israël : professeure, École des hautes études en sciences sociales, Paris.
Dalia Gesualdi-Fecteau : professeure, Département des sciences juridiques, UQÀM. Doctorante à l'Université de Montréal.
Alexandra Law : candidate au doctorat, Faculté de droit, Université de Montréal.

Quel est le rôle du juriste dans les mouvements sociaux? Outre leur devoir de protéger les intérêts du client individuel, les juristes engagés visent la résolution des problèmes sur une base systémique. Un exemple est l'avocat(e) qui aide à contester une loi, ou qui présente des cas « test » devant les tribunaux. Le juriste peut œuvrer au sein d'une organisation, en offrant des conseils stratégiques pour la planification d'une campagne. Les conférencières aborderont les origines de la pratique engagée du droit, connue sous le nom « cause lawyering ». Les enjeux éthiques et politiques liés à cette pratique seront discutés, ainsi que le rôle des juristes dans les mouvements sociaux.
 
Séminaire étudiant : Droit processuel et cyberjustice, un dialogue nécessaire
Tuesday May 06, 2014 12:00 - 13:00
Location: Pavillon Maximilien-Caron, Faculté de droit, Université de Montréal, 3101 Chemin de la Tour
Hall: A-9445 (9E étage)
Information: Dans le cadre de la huitième édition du Cycle de séminaires étudiants
'Du droit au menu', le CRDP vous invite à prendre part aux
midi-conférences qui sont l'occasion pour les étudiants de présenter
leurs travaux en cours et exposer leurs recherches.



Cette séance s'intitulera 'Droit processuel et cyberjustice, un dialogue
nécessaire', et sera présentée par Antoine Guilmain, candidat au
doctorat en droit.



Pour tout renseignement, veuillez contacter Karima Smouk, responsable des relations étudiantes
 
7th Annual Conference of the Canadian Association for Refugee and Forced Migration Studies (CARFMS) Coherence and Incoherence in Migration Management and Integration: Policies, Practices and Perspectives
From Wednesday May 07, 2014 16:00 - 19:00 to Friday May 09, 2014 08:00 - 18:15
Location: Laboratoire de Cyberjustice, Université de Montréal, Pavillon 3200 Jean-Brillant
Hall: (**) Salle B-2215
Information: The 2014 CARFMS Conference will bring together students, researchers, policymakers, displaced persons and advocates from diverse disciplinary and regional backgrounds with a view to better analyse and understanding how contemporary migration and asylum policies, processes and structures have produced greater coherence and/or incoherence in the management of forced migration and integration. We invite participants from a wide range of perspectives to explore practical, social, legal, policy-oriented and theoretical questions of importance to the coherence of forced migration management. We also invite studies of short and long-term options for to integration and resettlement of forced migrants taking into account challenges and achievements.

See the preliminary program / Voir le programme préliminaire
For more information and for subscriptions
 
82e Congrès de l’ACFAS - Colloque 613 : Vulnérabilité, participation et soins de santé
Monday May 12, 2014 08:00 - 17:00
Location: Pavillon MB - Université Concordia
Hall: MB 3.445
Sign up: Click here to signup to this event
Information: Organisé par Catherine Regis (Université de Montréal), Laurence LARGENTÉ (Université Toulouse I - Capitole) et Audrey Ferron Parayre (Université de Montréal)

La participation des patients aux décisions de santé est une condition nécessaire à l'exercice de leur pleine autonomie, et tient lieu de solution privilégiée pour une meilleure gouvernance du système de santé. Elle comporte des enjeux éthiques, sociaux, anthropologiques, politiques, juridiques et médicaux. Cette participation  intervient par ailleurs dans un système de santé qui doit prendre en considération plusieurs intérêts pouvant apparaitre à la fois similaires et contradictoires. Face à un système qui évolue dans un contexte à la fois de progrès scientifiques effrénés et de contraintes marquées des ressources, notre colloque vise principalement à mettre en relief les obstacles et les avantages à favoriser le développement du « patient partenaire » des soins de santé. En nous questionnant sur les enjeux de collaboration qui se posent particulièrement au regard de populations vulnérables, notre colloque présente trois objectifs complémentaires. Dans un premier temps, il s'agira de démontrer comment se font entendre ceux considérés comme plus vulnérables en raison de la discrimination dont ils peuvent faire l'objet (mineurs, personnes âgées, personnes atteintes du VIH, trans*, immigrants). Dans un second temps, nous examinerons le rapport particulier qu'entretiennent les patients avec le système de santé au travers de leur participation. En effet, cette interaction offre des pistes de recherches uniques pour une meilleure compréhension des difficultés posées par les enjeux relatifs à la protection des personnes vulnérables, à la communication réelle et efficace entre les différents acteurs, au consentement aux soins et à la gouvernance souhaitée pour notre système de santé. Finalement, nous nous attacherons à vérifier si la participation des personnes jugées plus vulnérables bénéficie de la même force et effectivité que celle reconnue à l'ensemble des patients.
Le colloque, d'une durée d'une journée, présentera deux tables rondes regroupant chacune plusieurs experts. Une première table ronde, en matinée, se concentrera sur les deux premiers objectifs et tentera d'explorer pourquoi et comment participent les patients. Une seconde table ronde, en après-midi, abordera quant à elle le troisième objectif et posera différents cas particuliers de vulnérabilité vécue en regard de la participation des patients aux soins de santé. Chaque table ronde sera précédée de courtes présentations par chacun des experts invités. En fin de journée, une synthèse d'une trentaine de minutes permettra de mettre en relief les constats communs et les divergences exprimées par les différents contributeurs, et proposera une ouverture sur l'avenir de la participation et la présence de vulnérabilité dans le système de santé.

Pour voir le programme
 
Rationalités pénales et gouvernance des institutions carcérales. Débat autour du modèle français.
Wednesday May 14, 2014 10:00 - 13:00
Location: Pavillon Maximilien-Caron, Faculté de droit, Université de Montréal, 3101 Chemin de la Tour
Hall: A-3464
Information: Débat animé par Marion Vacheret, professeure titulaire à l'École de criminologie, Université de Montréal - CRDP

Les rationalités de la probation française 
par Olivier Razac
Philosophe, enseignant-chercheur au Centre de recherche interdisciplinaire appliquée au champ pénitentiaire, ENAP, France

« Depuis une vingtaine d'années, le champ de la probation française a connu des changements rapides, rythmés par une diversification des mesures pénales, une augmentation de la population suivie, mais aussi une série de textes réglementaires modifiant l'organisation des services et tentant de préciser, voire de redéfinir, la nature des missions. Cette évolution ne s'est pas déroulée sans provoquer des conflits révélateurs d'un problème de fond, qui réside dans la multiplicité des registres d'action que les conseillers pénitentiaires d'insertion et de probation doivent manipuler dans les prises en charge. On peut diagnostiquer que cet éclectisme des pratiques pose à la fois des problèmes théoriques, éthiques et politiques, relatifs à la maîtrise des différentes connaissances nécessaires, à la pluralité des positionnements relationnels et à celle des formes de légitimation.
Cette recherche tente ainsi de définir le plus rigoureusement possible les rationalités qui structurent le fonctionnement de la probation française de manière à clarifier les types de relation qu'elles entretiennent. Six rationalités structurantes sont ainsi identifiées, chacune possédant une consistance et des exigences spécifiques : le pénal, l'éducatif, le social, le sanitaire, la gestion des risques criminels, la nouvelle gestion publique. La thèse principale de ce travail affirme qu'il n'est pas possible de postuler la synergie entre toutes ces rationalités, tant leur mise en relation ne peut manquer de provoquer de multiples contradictions, tensions et torsions du sens donné aux pratiques. La proposition essentielle qui en découle consiste à encourager l'élaboration de ce sens à partir des conditions concrètes de prise en charge et au plus près de ceux qui y sont impliqués. Il s'agit en particulier de proposer aux professionnels une grille de lecture éclairante de leurs différents registres d'action sans en estomper la complexité et les conflictualités. »
Les rationalités de la probation française. Olivier Razac (CIRAP), Fabien GOURIOU (CIAPHS) et Grégory SALLE (CLERSE), Cirap, mars 2013

&

Les trajectoires professionnelles des directeurs des services pénitentiaires 
par Laurence Bessières
Sociologue, enseignant-chercheur au Centre de recherche interdisciplinaire appliquée au champ pénitentiaire, ENAP, France

Par le prisme des carrières des directeurs des services pénitentiaires (DSP), il s'agit de participer à une meilleure compréhension du fonctionnement de l'organisation pénitentiaire. Deux dimensions sont privilégiées pour tenter de comprendre la manière dont les trajectoires professionnelles s'ordonnent et s'élaborent. La première normative permet de saisir le modèle faisant référence structuré autour de principes auxquels les DSP se conforment, notamment ceux de verticalité et de mobilité.  La seconde, plus subjective, centrée sur les récits permet de déceler les jeux complexes qui s'élaborent autour des carrières. Les trajectoires professionnelles et la singularité de la carrière des cadres de l'administration pénitentiaire découlent de multiples transactions qui s'opèrent entre l'individu, son corps d'appartenance, l'institution pénitentiaire  et de manière plus globale, des temporalités sociales qui scandent les cheminements individuels et qui démontrent encore une fois la porosité des champs de vie. Pour persévérer, continuer à avancer et ne pas abandonner, les DSP doivent en permanence prioriser, élaborer des compromis entre de multiples champs aux rationalités parfois divergentes.
 
82e Congrès annuel de l’ACFAS - Recherche et militantisme : perspectives du terrain
Thursday May 15, 2014
Location: Université Concordia
Information: Dans quels contextes et pour quelles raisons les acteurs militants ont-ils recours à la recherche ? Quels sont les apports et les écueils de la relation entre recherche et militantisme à la lumière des expériences des acteurs du terrain? Peut-on également en dégager des perspectives éthiques?

Participants: Aurélie Arnaud (Femmes Autochtones du Québec), Sylvain Côté (Association québécoise pour la promotion de la santé des personens utilisatrices de drogue injectable), Sylvia Bissonnette (Front commun des personnes assistées sociales du Québec), François Saillant (Front d'action populaire en réaménagement urbain), Ken Monteith (Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le VIH/sida), Béatrice Vaugrante (Amnistie Internationale Canada francophone), Martin Gallié (UQÀM).

Pour plus d'informations, contacter karine.gentelet@umontreal.ca
 
École d'été du Laboratoire de cyberjustice
From Sunday June 08, 2014 to Saturday June 14, 2014
Location: Laboratoire de Cyberjustice, Université de Montréal, Pavillon 3200 Jean-Brillant
Hall: (**) Salle B-2215
Information: Quand : Du 8 au 14 juin 2014

Où : Laboratoire de cyberjustice
Université de Montréal, Pavillon 3200 Jean-Brillant, local B-2215
3200, rue Jean-Brillant, Montréal (Québec) H3T 1N8

Qui : Étudiants, professionnels du milieu juridique, salariés, travailleurs autonomes, entreprises, organisations syndicales et ONG
Comment : Formation majoritairement en français et le reste en anglais


Dans le cadre de son école d'été, le Laboratoire de cyberjustice vise à diffuser l'état actuel de ses connaissances, tout en offrant l'opportunité unique aux étudiants d'échanger avec des experts réputés dans le domaine de la cyberjustice.

Les thématiques qui seront abordées touchent aussi bien l'impact des nouvelles technologies sur la justice traditionnelle et la justice alternative que la place et le rôle de la cyberjustice au Canada et à l'international. Par ailleurs, lors de cette école intensive, les participants auront l'occasion d'intervenir activement, notamment lors d'une simulation de procès virtuel au Laboratoire.

Cette école d'été sera dispensée par une dizaine d'experts, parmi lesquels madame Louise Otis (juge à la Cour d'appel du Québec de 1993 à 2009), monsieur Harold Epineuse (conseiller à la Banque mondiale), ou encore, professeur Karim Benyekhlef (directeur du Laboratoire de cyberjustice).

Les étudiants de l'UdeM (aux cycles supérieurs ou en fin de baccalauréat) qui souhaitent s'inscrire et recevoir des crédits universitaires doivent s'adresser à leur TGDE. Le sigle du cours est le DRT6929H.

Pour des informations complémentaires, veuillez consulter la page Internet de l'École d'été 2014 du Laboratoire de cyberjustice : http://site.cyberjustice.ca/fr/SummerSchool

Au plaisir de vous compter parmi nous,

    L'équipe du Laboratoire de cyberjustice
 



Lex Electronica | iTunes U | Mon courriel | Zone chercheurs  rss