Christelle Papineau

Christelle Papineau effectue sa thèse en droit (LL.D) sous le régime d’une cotutelle internationale établie entre l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et l’Université de Montréal. Elle est dirigée par le professeur Karim Benyekhlef à l’Université de Montréal (Directeur du Laboratoire de Cyberjustice) et par le professeur Emmanuel Jeuland à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne (directeur de l’Institut de Recherche Juridique de la Sorbonne). Elle est enfin sous la co-direction de Fabrice Defferrard (Université Paris I Panthéon-Sorbonne).

Ses recherches sont axées sur l’intelligence artificielle et ses interactions avec la science juridique. Elle s’intéresse, dans le cadre sa thèse, au concept de la « responsabilité du fait algorithmique ». De manière plus large, elle s’intéresse à l’intelligence artificielle et aux instruments d’aide à la décision, d’application des lois, de justice prédictive et de police prédictive. Elle mène ses recherches dans une dynamique comparatiste (droit français, droit européen, droit canadien, droit américain).

Elle est affiliée au Centre de Recherche en Droit Public de l’Université de Montréal (CRDP) et a été étudiante-chercheure au sein du Laboratoire de Cyberjustice de l’Université de Montréal de 2015 à 2017.

Enfin, elle a été chargée de cours à la faculté de droit de l’Université de Montréal. Elle enseignait le cours DRT 6929O en droit des technologies de l’information.

Elle détient une licence en droit privé, un Master I de droit privé fondamental et deux Master II de droit privé. Elle a obtenu son dernier diplôme en 2014, à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, en contentieux des affaires.

Ce contenu a été mis à jour le 14 novembre 2017 à 15 h 09 min.